L'expertise des cloches de l'église

27/06/2017
 L'expertise des cloches de l'église

A propos de l’entretien de notre patrimoine : L’église du bourg St Pierre et St Paul et la chapelle du Bourniou dédiée à la vierge Marie.

Récemment, un état des lieux a été effectué par un technicien (un campanologue pour être précis) diligenté par le CG15 afin d’ausculter les cloches et en particulier celle classée aux MH et qui date de 1536 (bientôt 500 ans … encore un anniversaire à fêter !)

L’état de cette cloche laisse à désirer tant au niveau de la bélière, que du baudrier et du battant. Celui ci, trop dur, use le rebord de la cloche ; il manque d’ailleurs 15 % du métal à l’endroit de la frappe. Et pourtant son épaisseur est de 4,8 cm pour un diamètre de 72,5 cm et une hauteur de 67 cm. Cela engendre un poids respectable pour cette « clochette » 210 kgs !

Cette cloche est remarquablement illustrée d’écritures et de dessins. Au niveau des écritures on peut lire (en latin ancien…) :
« Jésus Marie Saint Pierre priez pour nous … Saint Antoine protégez nous de la foudre et de la tempête… défendez nous Seigneur »

Au niveau des dessins ce sont des effigies et de l’Est vers le Nord on peut voir Saint Antoine et ses attributs : un tau, une petite cloche et une tête de cochon. Un Saint portant mitre avec une croix et bénissant. Un Christ se hissant du tombeau, triomphant.

Puis à l’Ouest, une Vierge à l’enfant entourée de Ste Barbe avec sa tour et St Barthélémy avec l’instrument de son supplice, un couteau, car on lui a retiré sa peau ; puis un Saint isolé tenant un calice de la main droite et une palme dans la gauche. Au Sud, St Jean Baptiste portant un plat avec l’agneau pascal et au Sud Est, St Michel terrassant le dragon.

Cette cloche, dont malheureusement on ne connaît pas le nom du fondeur, était remarquablement accordée pour l’époque et son auteur, un artiste, vu le grand soin apporté aux décors et aux inscriptions (un vrai livre d’image pour les paroissiens d’alors)

Ainsi et tout récemment, c’est le traitement au xylophène de la statue de St Joseph qui a été réalisé par une per sonne soucieuse de la bonne conservation du mobilier de l’église ; et c’est un autre intervenant qui a rescellé la croix positionnée dans le petit jardin communal, à coté de l’église et qui présentait un danger car son glissement sur son socle aurait pu blesser tout un chacun et en particulier les enfants qui jouent ici.

Au Bourniou, ceux qui fréquentent la chapelle, auront remarqué la mise à disposition d’un livret explicatif de l’historique du monument ainsi que d’un carnet de témoignages. Ils ne sont pas arrivés par la seule intervention du St Esprit… !

Et avec ce grand beau temps, nos églises sont ouvertes, elles respirent et se ventilent là encore grâce au St Esprit …et à celles qui l’aident dans ces tâches quotidiennes …

Merci donc à celles et ceux qui se préoccupent du bien commun et de notre patrimoine collectif.